MISSION au BURKINA-FASO et auTOGO  avril 2013

 

reunion d'evangélisation au Burkina

 

Une autre réunion d’évangélisation dans un coin perdu du monde.

J’aime aller là où les grands évangélistes de renom ne vont pas.

Dans les endroits les plus reculés.

Là où il n’y a pas d’eau, pas d’électricité, pas d’hôtel 3 étoiles,  là où les gens sont dans l’ignorance totale au sujet du message d’amour de Jésus-Christ.

C’est là que se produisent les plus beaux miracles de guérisons.

 

 

 

une folle au Burkina

 

Dans le petit village de Téma, le pasteur Simon s’occupe principalement de gens tourmentés par des démons.

Partout les gens l’appellent « le pasteurs des fous ».

Des familles de tout le pays lui amènent des malades mentaux qui sont parfois dangereux.

Il n’y a pas de médicaments, ni de chambres capitonnées en pleine brousse. Le pasteur fait comme il peut pour que ces pauvres gens ne se fassent pas de mal et n’en fassent pas aux autres. (Parce qu’il arrive qu’ils soient très violents).

Les malades les plus dangereux sont enchaînés aux arbres et une équipe d’intercesseurs prie pour ces pauvres gens jusqu’à leur délivrance.

Cela peut prendre plusieurs jours.

Je sais que c’est choquant pour nous autres, mais ce n’est pas un cas isolé. Beaucoup de pasteurs font comme lui. Et ils ont des résultats extraordinaires. J’ai eu l’occasion de parler avec plusieurs personnes qui ont été délivrées et je vous assure que c’est bouleversant.

 

 

Là ou je dors!

 

Pas d’hôtel climatisé dans le fin fond de la brousse. Voilà donc où je dors.

 

 

le matin au Burkina

Le matin, c’est le coq qui nous réveille. Très vite nous nous débarbouillons comme nous pouvons et nous prenons un petit déjeuner avant de commencer une nouvelle journée d’aventures de foi.

 

 

 

Grâce aux dons des partenaires et à l’intelligence de notre frère Nicolas, le village de Zan a maintenant une machine qui broie les tiges de miles. Les animaux ne pouvaient pas manger ces tiges, car elles étaient trop dures. Maintenant, non seulement ils peuvent les manger, mais en plus, le village est illuminé la nuit car cette machine fabrique aussi de l’électricité. Les habitants de Zan ont maintenant deux ampoules par famille !

 

 

 

Nicolas Sawadogo, grâce aux dons de partenaires a ouvert un orphelinat. Il y a une trentaine d’enfant actuellement. Ils ont un château d’eau. Mais comme l’électricité n’arrive pas jusque-là, ils ont installé des panneaux solaires pour le faire fonctionner. Deux fois déjà des voleurs sont venus de nuit pour dérober les panneaux. Nicolas se bat actuellement pour que l’électricité soit installée. Cela va encore coûter beaucoup d’argent. Si vous avez à cœur de faire un don, n’hésitez pas. 

 

 

 

Après le Burkina, Nicolas et moi sommes partis pour le Togo. Là, le pasteur John Koussé nous a installés à l’hôtel dans cette rue.

 

 

Dans l’église du pasteur John nous avons enseigné environ 60 pasteurs pendant trois jours. J’enseignais les 7 âges et les 7 Sceaux de l’Apocalypse. Nicolas enseignait comment commencer des petits commerces afin de pouvoir aider les membres d’églises.

 

 

Suite à mon passage à Lomé l’année passée, le pasteur John a créé un institut de formation Biblique. Je leur envoie des enseignements régulièrement. Les 13 personnes qui ont suivis les cours pendant la première année ont reçu un certificat et je leur ai offert mon dernier livre : L’Évangile de Thomas. 

 

 

Un soir, une femme hémiplégique s’est traînée à la réunion en plein air à Lomé. Elle est venue à l’imposition des mains que je pratique selon l’Évangile de Marc 16/16-18. C’est son bras qui a été guéri en premier, puis je l’ai aidée à marcher devant toute cette foule qui criait des louanges à Jésus-Christ. En moins de deux minutes sa jambe s’est fortifiée et elle pouvait marcher librement toute seule. J’ai alors demandé aux tam-tams de jouer. Elle et moi avons dansé devant l’Eternel et devant tous ces gens qui adoraient notre Dieu vivant. Alléluia ! Le pasteur John va m’envoyer des photos de cette femme miraculée, ainsi que les photos d’autres personnes qui ont également reçu leur miracle de guérison. Pour la première fois dans mon ministère, je peux témoigner au Nom de Jésus-Christ que tous les malades qui se sont avancé pour la prière ont été guérit.  

 

Haut de page