MONDE

 

 

 

C’est la terre. Mais c’est aussi l’ensemble de ceux qui n’obéissent pas à Jésus-Christ.

 

Quand on vit dans ce monde, on est dans l’existence mortelle. Jésus-Christ nous avertit que nous aurons des tribulations dans ce monde Jn 16/33.

 

Mais Dieu punira ce monde pour le mal qu’il produit lui-même Es 13/11.

 

Le monde est rempli de haine contre les disciples de Jésus-Christ et nous en avons été avertis Jn 15/18-19.

 

Un vrai disciple de Jésus-Christ sait qu’il n’est pas de ce monde, qu’il vient d’ailleurs et qu’il est étranger sur cette terre Jn 15/19.

 

Nous ne sommes pas plus de ce monde que Jésus-Christ ne l’était Jn 17/14.

Par contre, ceux de la semence du serpent sont de ce monde et c’est pourquoi ils mourront dans leur péché Jn 8/23.

Voir Chute. Caïn. Serpent. Jardin. Adam.

 

Nous sommes dans le monde, mais nous n’avons pas à nous conformer au monde. Nous sommes un peu comme un bateau sur l’eau. Tout va très bien tant que l’eau n’entre pas dans le bateau.

 

Ne pas aimer le monde, ni les choses qui sont dans le monde, ne signifie pas que nous devons renoncer à tout ce qui est bon dans ce monde. C’est au péché que nous devons renoncer, et à tout ce qui lui ressemble 1 Jn 2/15.

 

(Par exemple, ce qui est bon : la raclette entre amis, un bon vin, un bon Mac Do, un bon disque, un bon film, le sport, « l’humour propre » un bon disque de Sylvie Vartan, etc… je pense que vous m’avez compris.

 

Beaucoup de religieux posent des fardeaux sur les épaules des jeunes gens en leur interdisant ce qu’ils appellent « la musique du monde ».

Voir Musique.

C’est un exemple dont je me sers ici pour vous dire que tout est pur pour ceux qui sont purs Ti 1/15.

 

En fait, Paul disait que tout est permis, mais que tout n’édifie pas et, que lui, il ne voulait être asservi par rien 1 Cor 10/23.

Il y a beaucoup de religieux qui n’édifient rien, et qui sont toujours en train de condamner les autres.

 

C’est peut-être à eux ils nous faut renoncer

 

Paul disait que ce qui est péché, c’est ce qui n’est pas le fruit de la foi Rom 14/23.

Ce qui est terrible, c’est l’emprise négative de ces religieux sur l’âme des personnes qu’ils cherchent à dominer avec leurs lois.

 

A force de dire, et de répéter aux gens qui viennent les écouter, que le diable est partout, ces braves Chrétiens n’osent plus rien faire. Ils sont remplis de convictions qu’on leur a leur a enfoncées dans la tête et qui sont profondément stupides.

 

L’amour du monde, c’est d’aimer les choses dans le but de satisfaire nos passions Jac 4/3-4.

 

L’esprit qui règne dans ce monde est l’esprit d’égoïsme. Ce n’est pas de cet esprit-là que nous sommes baptisés, mais de l’Esprit de Dieu qui est l’Esprit qui nous fait connaître les choses que Dieu nous a données par sa grâce 1 Cor 2/12.

 

Ceux qui veulent prendre à la lettre de ne pas aimer le monde, ni ce qui est dans le monde, ne doivent pas aimer ce qui est bon à manger et à boire.

Ils doivent renoncer à tout ce qui est beau, c’est-à-dire : du coucher du soleil jusqu’au chant des oiseaux, en passant par leur épouse, leur mari et leurs enfants, car en vérité, tout cela est dans le monde.

La religion rend fou !