MALADIE

 

 

La maladie est une des conséquences du péché.

Mais ce n’est pas forcément parce que vous avez péché que vous êtes malade.

Mais quand Eve et Adam ont péché en Eden, la mort est entrée avec son cortège de souffrances.

La maladie vient donc du diable et non de Dieu.

Quand Jésus-Christ est venu sur la terre, Il guérissait les malades et Jean dit qu’Il a paru pour détruire les oeuvres du diable 1 Jn 3/8.

 

Jésus-Christ nous enseigne que la volonté du Père doit être faite sur la terre comme elle est faite au Ciel Matt 6/10. Je pose donc la question : combien y-a-t-il de malades dans le Ciel ?

 

Nous pouvons donc savoir que c’est la Volonté de Dieu de guérir les malades et c’est dans cette perspective de foi que nous devons prier.

La guérison avait déjà une place importante dans la vie de la foi dans l’Ancienne Alliance. Dieu voit nos larmes et Il nous guérit 2 Rois 20/1-5 ; 2 Chro 32/24 ; Es 38/1-4, 8. Jésus-Christ guérissait toutes maladies et toutes infirmités Matt 4/23-24. Il est venu pour ceux qui sont malades Matt 9/10-13 ; Marc 2/14-17 ; Luc 5/27-32.

 

Les apôtres enseignent comment avoir des guérisons dans l’Eglise Jac 5/14-15.

Toutes ces guérisons que nous pouvons vivre, nous les recevons parce que Jésus-Christ à la croix s’est aussi bien chargé de nos péchés, que de nos maladies Es 53/5-6.

 

Cependant, nous ne sommes pas fanatiques et nous louons Dieu pour l’intelligence qu’Il a donné aux hommes pour soigner avec succès un grand nombre de maux. Mais souvenons-nous toujours que la guérison vient de Dieu.

 

Le diable ne peut pas guérir. Les « guérisseurs », souvent idolâtres, se contente de déplacer le mal afin de détourner les gens de la Vérité qui est Jésus-Christ. Les gens, ainsi trompés, ne se rendent pas compte tout de suite que leur mal a été déplacé et ils en viennent, plus tard, à souffrir encore davantage.

 

Maintenant, il faut être très clair. Les miracles du Seigneur sont des miracles justement parce qu’ils sont des miracles ! Dieu n’est pas un distributeur «presse-bouton ». Et il y a des vrais disciples de Jésus-Christ qui sont malades.

 

Il faut savoir que notre corps n’a pas été racheté à la croix et que le diable a certains droits dessus Rom 8/23. Et si vous me le permettez, j’irai jusqu’à dire que même les plus grands miraculés finissent toujours par mourir un jour. Prenez Lazare ! Il est mort et Jésus-Christ le ramena à la vie. Mais... depuis, il est « re-mort », n’est-ce pas ?

 

Alors de grâce ! Ne bricolez pas au sujet de la guérison Divine. J’ai entendu tellement de stupidités ! Un jour, un pasteur de Normandie a dit du haut de la chaire : « Si un jour je suis malade, vous saurez que c’est parce que j’ai péché ! » Et un autre dire à une brave maman: « Si vous n’avez pas été guérie, c’est parce que vous n’avez pas la foi ! »

 

Ce n’est pas si simple !

 

Un autre a dit à un couple de Chrétiens qui venait de perdre leur enfant : « C’est Dieu qui vous punit car vous avez un poste de télévision chez vous ! »

 

Aussitôt qu’on touche au miraculeux, il faut garder dans le cœur, l’infinie bonté de Jésus-Christ et Son humilité.

Les faiseurs de guérisons miraculeuses ne sont pas forcément des gens très saints ou très intelligents.

 

Mais je dirai une dernière chose : Jésus-Christ vous aime et vous pouvez le prier avec ferveur et insistance pour votre guérison ou la guérison d’un être cher. Jésus-Christ est le seul à ne pas être inique ! Ac 2/42.