LANGUE

 

 

Toute la terre avait un seul langage Gen 11/1.

 

Mais l’Eternel confondit le langage Gen 11/4-9.

 

Le jour de la Pentecôte qui suivit la résurrection de Jésus-Christ, les disciples se mirent à parler des langues qu’ils n’avaient jamais apprises Ac 2/1-6. Il semble que pour les disciples d’alors, le fait de parler en langues étaient un signe important :

 

Les croyants circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit soit répandu aussi sur les païens. CAR ils les entendaient parler en langues et exalter Dieu Ac 11/45-46.

 

Si les premiers disciples croyaient ainsi, nous croyons aussi comme eux, tout en sachant, évidemment, qu’il peut y avoir des imitations charnelles et même diaboliques. C’est dans le temps que l’on s’aperçoit si le fruit du Saint-Esprit se manifeste ou pas Gal 5/22-26.

 

Il y a le don d’interpréter les langues 1 Cor 12/10.

 

Celui qui parle en langues ne parle pas aux hommes, mais à Dieu 1 Cor 14/1-5 ; 27-28.

 

Les langues sont un signe pour les non-croyants 1 Cor 14/22-28.

 

On parle les langues des hommes et celles des anges 1 Cor 13/1.

 

En tout cas, les disciples doivent maîtriser leur langue, faisant donc attention à ce qu’ils disent.

 

Les gens de toutes les langues donneront gloire à Dieu Rom 14/11.

 

Nous avons à préserver notre langue du mal Ps 34/14.

 

Qui sont ceux qui veillent sur leurs âmes ? Pro 21/23. Qui a une religion vaine ? Jac 1/26.

 

Qui est un homme parfait ? Jac 3/1-13.

 

L’Evangile sera prêché à toute nation, à toute tribu et à toute langue Apoc 14/6-7.