JEAN N.T.

 

 

Voir Apocalypse. Apôtre. Evangile.

 

Son père est Zébédée. Le fils de Zébédée était un des douze apôtres de Jésus-Christ. Il était le frère de Jacques. Etant jeune, il était pêcheur Marc 1/17-20.

 

Peut-être que c’est lui le disciple de Jean Baptiste qui n’est pas nommé dans Jn 1/40.

 

Quelques temps après, il a été appelé par Jésus-Christ Matt 4/21-22 ; Luc 5/1-11.

 

C’est lui qui a écrit ce que nous appelons L’Evangile de Jean.

 

Les trois épîtres de Jean et l’Apocalypse sont de Jean, fils de Zébédée.

Il était là lors de la résurrection de la fille de Jaïrus Marc 5/35-42. Voir Jacques (fils de Zébédée).

 

Il était aussi à Gethsémané Matt 26/36-46.

 

Quand il écrit, il parle de lui-même comme étant le disciple que Jésus aimait ou comme l’autre disciple Jn 13/23 ; 21/20 et Jn 20/2-8.

 

Son frère Jacques et lui reçurent de Jésus-Christ le nom de « Fils du Tonnerre » Boanergès Marc 3/17. Mentionné à la crucifixion et à la résurrection Jn 18/15 ; 19/26-27 ; 20/2-8 ; 21/1-2.

 

C’est à Patmos qu’il a écrit Le Livre de La Révélation (Apocalypse).

 

Au sujet des trois épîtres de Jean, c’est à cause de la ressemblance avec l’écriture de L’Evangile de Jean que nous croyons qu’elles sont de lui.

 

> En 1 Jn 1, exhortation à entrer en communion avec Dieu Ch 2, connaître Dieu dans l’obéissance et ne pas aimer le monde.

 

> Ch 3, devenez des Enfants de Dieu et aimez-vous les uns les autres.

 

> Ch 4, Dieu est Amour. Il vit en ceux qui L’aiment.

 

> Ch 5, c’est par la foi que nous naissons de nouveau.

 

> En 2 Jn, il se réjouit de la fidélité de l’Eglise (ou Elue).

 

> En 3 Jn, félicitations adressées à Gaïus.

 

L’Evangile de Jean est le témoignage que Jésus est bien le Messie, Le Christ et qu’Il est Le Fils de Dieu Jn 20/31.

 

Jean commence par nous montrer Jésus avant Sa venue sur terre. Jésus était Dieu, La Parole de Dieu. Il est Celui qui a tout créé. Il est venu naître dans la chair en tant que Fils Unique du Père. Jean montre Jésus-Christ Divin. Il met l’accent sur la résurrection de Jésus-Christ. Tout prouve que Jésus-Christ est Le Fils de Dieu : Ses miracles, les prophètes, ceux qui L’ont connu et Lui-Même l’attestent clairement.

 

Jean écrit comme les disciples de Qumram pensaient. Il s’exprime en termes de Lumière et ténèbres, Vérité et mensonges, Bien et mal, Dieu et diable. C’est le dualisme, la polarité.

La Sainteté de Jésus est mise sur un plateau de la balance alors que la méchanceté des religieux est mise sur l’autre. Alors que Matthieu, Marc et Luc parlent surtout de Jésus en Galilée, Jean nous parle de Jésus en Judée Voir Evangile.

 

Il n’est pas compté avec les trois Evangiles synoptiques ( qui offrent une vue générale de l’ensemble de la vie de Jésus-Christ). Les ‘pères de l’Eglise’ considéraient qu’il fallait d’abord lire les Evangiles synoptiques, Matthieu, Marc et Luc pour avoir une idée du sens littéral, historique, de la vie active et pratique de Jésus-Christ. Ensuite, on pouvait lire l’Evangile de Jean qui était plus axé sur le côté spirituel, théorique et contemplatif. Le prophète William Branham parle du regard de l’Aigle, de la Vision de La Petite Epouse de Christ, qui a une vision prophétique. Voir Evangile.

 

(L’Aigle est l’esprit de l’Evangile de Jean, l’un des quatre Etres Vivants de Apoc 4/6-11 et 5/14).