GRAVE FAMINE AU BURKINA-FASO

 

 

 

Crise alimentaire mondiale

Blé, maïs, riz, lait, pâtes... les denrées alimentaires de première nécessité connaissent une flambée des prix ces derniers mois. Spéculation, désorganisation des filières de production, les raisons sont nombreuses. Elles aboutissent à une situation alimentaire de plus en plus critique pour de nombreuses populations défavorisées.

 

Au Burkina Faso

La flambée des prix et le manque d'eau, font que beaucoup de burkinabés sont dans une situation dramatique.Le sac de riz de 50kgs est passé de 20euros à plus de 35euros soit une augmentation des prix de 80% en l'espace de quelques jours.

 

Dans les villages les plus reculés, des familles entières disparaissent, faute de nourriture.

Le pasteur Nicolas Sawadogo, nous dit même que des pères de famille se suicident de désespoir et pour ne pas être une bouche à nourir de plus pour leur famille.

Les gens qui mangeaient un repas par jour , sont passés à un repas tous les 4 jours

Au village de Zan ( celui de Nicolas Sawadogo), vers Boussé, les récoltes de mil ont toutes été détruites. Il y a 400 personnes qui vivent là ! Et qui vont mourir de faim si personne ne fait quelque chose!!

Notre association, "C’est Faisable", grâce à votre générosité, a envoyé de l’argent à Nicolas Sawadogo, le pasteur, à plusieurs reprises. Il a acheté du riz et et tous ces gens ont pu manger pendant six mois.

Mais à partir du mois de juin, leur village n'auront plus rien à manger, faute d'argent.

 

le village de Zan  reçoit les dons de l'association "c'est faisable"

 

 

 

Aidez-nous à les aidez!

Face à cette situation des plus critique, notre association est limitée, elle ne peut pas prendre en charge toute cette misère. Ensemble faisons ce qui est faisable. Merci d’avance.